• sam. Juil 2nd, 2022

𝗙𝗢𝗢𝗧𝗕𝗔𝗟𝗟: 𝗭𝗔𝗛𝗨𝗜 𝗘𝗧 𝗞𝗢𝗟𝗢 𝗣𝗢𝗨𝗥 𝗨𝗡 𝗖𝗛𝗔𝗡𝗚𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 𝗗𝗘 𝗠𝗘𝗡𝗧𝗔𝗟𝗜𝗧𝗘́.

ByAssi Nestor

Fév 12, 2022

Les footballeurs EGYPTIENS qui ont remporté pour la première fois la CAN, la deuxième fois, la troisième fois, jusqu’à PEUT- ÊTRE la septième fois ne sont pas les mêmes footballeurs qui sont actuellement à la conquête de la huitième victoire pour leur patrie, la terre de leurs ancêtres. C’est pareil pour les footballeurs CAMEROUNAIS qui ont remporté la première jusqu’à la cinquième fois la CAN. Cependant on remarque tous; que ces jeunes ÉGYPTIENS et CAMEROUNAIS ont tous la même MENTALITÉ, la même force, la même FOI que les tous premiers joueurs de leur pays . Et c’est pareil pour leur peuple. C’est une affaire de CULTURE et D’HABITUS.

𝗟𝗘𝗦 𝗦𝗨𝗣𝗘𝗥-𝗛𝗘́𝗥𝗢𝗦

Les joueurs EGYPTIENS et CAMEROUNAIS ne sont pas forcément les meilleurs joueurs Africains lors des compétitions dans les clubs au monde. Mais lorsqu’ils sont réunis pour défendre la terre que les aïeux leur ont laissée, ils deviennent des SUPER-HÉROS. Ils s’envolent presque sur le terrain. On a l’impression qu’ils ont quatre poumons et deux coeurs chacun puis des tibias en acier. C’est une histoire de CULTURE ou d’HABITUS ; ce que le sociologue BOURDIEU appelle :ensemble des goûts et aptitudes acquis au cours du processus de socialisation. Depuis ils sont nés, il leur ai inculqué qu’ils sont les meilleurs en Afrique, et ils ont accepté, puis ils se comportent en fonction. Ils dominent psychologiquement.

𝗟𝗘 𝗙𝗢𝗢𝗧𝗕𝗔𝗟𝗟,
𝗖’𝗘𝗦𝗧 𝗣𝗔𝗦 𝗟𝗢𝗧𝗢

VOYEZ- VOUS ?
C’est cela l’esprit , l’âme du CONQUÉRANT dont ils ont hérité de leurs anciens. En Côte d’Ivoire, soit on continue de se laisser dominer par l’amusement, et on continue de dire que c’est la chance qui gagne comme si c’était le jeu de LOTO, et on continue de perdre lors d’une compétition où les gens sont assez sérieux. Soit on change de mentalité , on se forge une mentalité de Conquérant comme celle de nos champions de 92 et de 2015, et cela agit sur ceux qui nous représente partout. Ils faut effacer de l’esprit des éléphants que c’est la CHANCE qui remporte une compétition. Si on est meilleur sur papier et que dans la pratique on est dernier, c’est que le problème relève du QUOTIENT ÉMOTIONNEL , de la MENTALITÉ et non de la TECHNICITÉ.

𝗢𝗡 𝗔 𝗕𝗘𝗦𝗢𝗜𝗡 𝗗𝗘𝗦 𝗥𝗘́𝗩𝗢𝗟𝗧É𝗦

Nos joueurs on besoin d’un entraîneur capable du développement personnel.Nos joueurs n’ont pas besoin de musculature ni de course, ni de danses inutiles dans les vestiaires , ils connaissent tout ça déjà. Ils ont besoin d’être RÉVOLTÉS. On a besoin des joueurs révolutionnaires sur le terrain pour dire :<>. Les seuls personne qui peuvent y arriver sont ZAHUI FRANCAOIS et KOLO TOURÉ accompagnés de ALAIN GOUAMENÉ et COPA BARI. Mettez le football aux mains des IVOIROIS, ils vont nous montrer comment ils aiment la Côte d’Ivoire.

𝗚𝗮𝗹𝗮 𝗞𝗢𝗟𝗘𝗕𝗜
𝗘́𝗰𝗿𝗶𝘃𝗮𝗶𝗻 𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲́
𝗔𝘂𝘁𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲 𝗕𝗿𝗼𝘂𝘁𝗮𝗴𝗲 𝗣𝗼𝗹𝗶𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲

Assayie.net