• mer. Déc 1st, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

Affaire 4 milliards sans traces: Jacques Anouma cité dans le scandale !

ByAssi Nestor

Sep 28, 2021

Incroyable mais vrai ! Dans l’affaire des Audit de la FIF et de la convocation devant l’inspection d’Etat ce jour, Sory Diabaté , absent, pourrait couler avec…Jacques Anouma. En effet, l’ancien président de la faîtière ivoirienne aurait, selon les premières infos, ouvert un compte sur lequel ont été virés 2 des 4 milliards introuvables dans les caisses fédérales. C’est lui et Sory Diabaté qui avaient les signatures. Toute chose que nous avait même déjà confié un président de club issu de l’ex-GX ( groupement des clubs opposés au Comité exécutif sortant).

Cet argent provenait des communications gouvernementales pour faire face à des dépenses liées aux matches de l’équipe nationale de la génération dorée notamment . C’était en 2009-2010 … Anouma, en tant que président de la FIF et Directeur administratif des affaires financières ( Daaf) de la Présidence, était au cœur des transactions. Et comme certaines communications prenaient du temps, la fédération préfinançait des compétitions pour ensuite se faire rembourser.  » L’Etat a effectivement remboursé cet argent mais au lieu de repartir dans les caisses de l’Etat ou sur un compte de la FIF, il allait sur un autre, créé pour l’occasion… Quand Anouma a quitté la Fédération, tout l’argent remboursé , mais pas déclaré, était toujours considéré comme une dette de l’Etat… », nous a expliqué ce patron de club sous le sceau de l’anonymat. Vrai ou faux ?

Difficile à dire mais feu Sidy Diallo, alors nouvellement élu en 2011, et qui n’était pas en odeur de sainteté avec Anouma , va écrire à l’inspection d’Etat pour dire que la FIF souhaite rentrer en possession de son dû. C’est là que le pot aux roses aurait été découvert et Sory s’est même fâché avec lui arguant que le numéro un voulait le livrer en pâture.

L’affaire a été alors « tuée » pour que les deux responsables fédéraux fassent bon ménage. A l’occasion des audits de l’institution basée à Treichville à Abidjan, Dao Gabala, présidente du Comité de normalisation, va « dépoussiérer le dossier », enfoui comme bien d’autres. Depuis, c’est la tourmente pour SD et ça pourrait désormais être le cas pour JA si tout cela est avéré… C’est à croire que la famille du foot ivoirien n’est pas au bout de ses surprises. En tout état de cause, pour une fois depuis des décennies, des têtes pourraient tomber. Et pas que des petites. Au suivant !

Source: Sanh Séverin – Abidjan Sports .
Assayie.net