• mer. Sep 22nd, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

AFFAIRE DE LA RÉHABILITATION AVORTÉE DE L’IMMEUBLE DE LA PYRAMIDE D’ABIDJAN PLATEAU, DES QUESTIONS SUBSISTENT.

ByAssi Nestor

Juil 7, 2021

Aux dires du Nouveau Réveil, la réhabilitation proclamée et annoncée de l’immeuble Pyramide d’Abidjan Plateau traîne et est toujours en attente et pourtant autant de fonds décaissés.

Et au journal de relever les champs d’ombres qui entourent cette réhabilitation. « Beaucoup de questions se posent », souligne le quotidien proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

« L’Immeuble construit par et sous Houphouët-Boigny a été donc vendu en 2005. Donc la Pyramide construite par Houphouët-Boigny a été vendue sous Gbagbo, par le gouvernement Gbagbo. En 2005, l’ancien président Laurent Gbagbo était le président de la République, mais il y avait un ex-ministre de la Construction et de l’Urbanisme qui s’appelait Marcel Amon Tanoh (alors RDR et RHDP). Questions : Qui donc a vendu cet immeuble, à qui et dans quelles conditions ? », indique-t-il.

« En 2011, Alassane Ouattara était le Président de la République et le ministre de la Construction, de l’assainissement et de l’urbanisme était l’ex-ministre Mamadou Sanogo. Questions : Entre 2005 et 2011, l’Etat a-t-il racheté l’immeuble la Pyramide des mains de l’acquéreur privé ? », questionne le journal.

« Si oui, à combien et dans quelles conditions ? Si non, comment se fait-il que l’Etat lance la rénovation d’un immeuble appartenant à un privé ? », pose encore Le Nouveau Réveil, comme question.

Autre question soulevée : « Entre 2011 et 2015, l’Etat est-il devenu à nouveau propriétaire de cet édifice ? Si oui, par quel processus et à quel moment ? Si non, alors pour mettre en conseil de ministres la question de rénovation d’un bien privé qui n’engage nullement l’Etat ? »

La question de la réhabilitation de l’immeuble de la Pyramide est revenue au goût du jour après un Tweet du ministre de la Construction, Bruno Koné.

« Ce bâtiment, comme d’autres biens de l’Etat, est immatriculé depuis 2005 au nom d’un privé (!). Une procédure judiciaire est en cours depuis plusieurs années et nous nous battons pour son retour au patrimoine de l’Etat. Dans l’intervalle, pas possible d’entamer la réhabilitation prévue », avait-il déclaré.

Source: NOUVEAU RÉVEIL

Assayie.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *