• sam. Juil 2nd, 2022

AFFAIRE Diana BLÉ, une mineure de 08 ans, condamnée pour vol/Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme: c’est de la pure affabulation.

ByAssi Nestor

Sep 15, 2021

Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme voudrait indiquer que les déclarations de la dénommée Diana BLÉ, sur les antennes des chaînes de télévisions RTI1 et NCI, relayées par les réseaux sociaux et tendant à faire croire qu’elle était détenue à la Maison d’Arrêt et de Correction (MACA), dans une cellule contenant 50 à 60 personnes, relèvent, tout autant que celles concernant la prétendue détention en ce même lieu d’une mineure de 08 ans, condamnée pour vol, de la pure affabulation.

C’est le lieu pour le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme de faire savoir que le nombre des femmes pensionnaires de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan n’a jamais excédé trois cents (300).

A ce jour, sur l’ensemble des trente-trois (33) prisons, les détenues avant jugement sont au nombre de 264 et celles déjà condamnées, au nombre de 286.

A la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, le quartier des femmes, séparé de celui des hommes, comprend onze (11) cellules, dont quatre (04) de 59 m2, accueillant entre 35 et 40 femmes chacune ; une cellule de 40 m2 abritant quinze femmes (15) et six (6) cellules de 11 m2, accueillant entre 7 et 15 femmes.

La répartition des détenues par cellule est faite par les femmes elles-mêmes, qui s’organisent à l’intérieur du bâtiment.

Le Service Communication
Assayie.net