• sam. Juil 2nd, 2022

CAFÉ LITTERAIRE, Docteur Geoffroy-Julien Kouao dédicace son dernier livre et le résume.

Bysow

Jan 14, 2021

Le résumé en quelques mots du dernier livre de Docteur Geoffroy-Julien Kouao, lors de la dédicace son dernier livre intitulé « COTE D’IVOIRE : UNE DEMOCRATIE SANS DEMOCRATES ? La ploutocratie n’est pas la démocratie». L’écrivain Geoffroy-Julien Kouao est vraiment très engagé dans la culture démocratique et dans le partage du savoir précisément en matière de démocratie en Côte d’Ivoire lors du café littéraire organisé par FRIEDRICH NAUMANN FOUNDATION pour la dédicace de son dernier livre à l’hôtel Palm Club, le samedi 05 décembre 2020.

C’est un ouvrage politique, social et juridique, donc en trois parties. D’abord, La première partie parle des questions politiques, essentiellement de la démocratie et des élections. Je demande à ce qu’on revoit ensemble le cadre juridique et institutionnel des élections. C’est-à-dire revoir notre mode électorale, la constitution, la CEI et le Conseil Constitutionnel. Ensuite, sur le plan juridique, je demande à ce que les lois proposées et prescrites soient respectées, qu’on respect la constitution, qu’on respecte les lois électorales et que l’égalité des citoyens prôné par les textes soit effective. Enfin sur le plan social, je demande à ce qu’on revoit notre système scolaire mais aussi qu’on n’accuse pas trop nos enfants parce que nos enfants ne sont responsable de pour rien. Ils sont le résultat de ce que nous leur donnons comme éducation. La société connait beaucoup de mutations et entre autre mutation est l’arrivée des femmes sur le marché du travail. Donc aujourd’hui, nous n’avons plus personne à la maison pour surveiller nos enfants, donc ils ne sont plus éduqués mais ils sont élevés. Donc il faut faire la différence entre ces deux mots : l’éducation et l’élevage. Donc il faut faire très attention. C’est pourquoi, je pense qu’il faut faire des propositions allant dans le sens de rémunérer les femmes qui désir nonobstant leurs diplômes rester à la maison pour éduquer leurs enfants. Parce qu’éduquer les enfants c’est aussi un travail. C’est pour le bien de la société.
Madiba 1e