• dim. Sep 25th, 2022

CAMPAGNE DE REBOISEMENT 2021 : PLUS DE 13 MILLIONS DE PLANTS MIS EN TERRE DANS LES FORETS CLASSEES.

ByAssi Nestor

Jan 4, 2022

Selon la mission à elle assignée depuis sa création en 1966, la SODEFOR réalise chaque année à travers des projets un important reboisement dans les forêts classées. Ce reboisement a plusieurs objectifs. D’abord, pour constituer des forêts naturelles enrichies et des plantations forestières qui permettent de produire du bois d’œuvre et du bois énergie de qualité. Ensuite, sur le plan environnemental, le reboisement est fait pour conserver la biodiversité, permettre aux forêts d’être de véritables puits de carbone, protéger les sols et les berges des cours d’eau. Enfin, pour apporter un grand appui financier au populations qui sont pleinement associées aux travaux de reboisement moyennant des revenus.


Le reboisement est fait avec des essences variées dont des espèces locales et exotiques. Les essences principales plantées sont le Teck, le Samba, le Gmelina, le Cedrela, le Fraké ; le Framiré, l’Acajou, le Niangon et le Sipo
En cette année 2021, c’est plus de 13 millions de plants qui ont été mis en terre pour 11 985 ha à raison 1111 pieds par ha. Et ce dans le cadre des reboisements industriels, des reboisements de reconversion, des reboisements agro-sylvo-pastoral et des reboisements des opérateurs du bois.
Ainsi, au niveau des reboisements industriels, il faut noter qu’ils ont été réalisés dans le cadre de deux grands projets. Il s’agit du projet CI-ENERGIE et du projet SUCRIVOIRE qui sont respectivement mis en œuvre dans la forêt classée de la Sangoué (Oumé) et dans la forêt classée de la Moyenne Marahoué (Bouaflé). Pour le compte de ces deux projets, 185 ha de reboisements ont été réalisés sur 182 ha prévus. Soit un taux de réalisation de 102%.

Concernant les reboisements de reconversion, ils ont été faits par la SODEFOR, le Programme d’Investissement Forestier (PIF), et le projet NESTLE dans plusieurs forêts classées dont Matiemba à Bouaké, Niégré Sud à San Pedro et Ahua à Dimbokro. Ces reboisements visent à reconvertir à long terme des plantations en des espaces forestières. Le nombre d’ha des reboisements de reconversion prévu en 2021 est 5500. Au terme de la campagne, 6034 ha ont été réalisés. Ce qui donne 110% de taux de réalisation.
Dans le cadre des reboisements agro-sylvo-pastoral, 2824 ha ont été réalisés sur 2745 ha prévus. Soit un taux de réalisation de 103%. Les reboisements agro-sylvo-pastoral sont réalisés dans le cadre du projet AGEROUTE pour protéger les sols et les berges des cours d’eau en zone rurale. En effet, le projet AGEROUTE a été mis en place par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA). Le projet vise la réhabilitation et réalisation d’ouvrages de retenue d’eau, ainsi que des travaux d’aménagement de mille (1000) ha du périmètre à des fins agro-pastorales et halieutiques. Après une convention signée avec l’AGEROUTE, maître d’ouvrage, le 28 janvier 2020, le volet sylvicole du projet qui prend en compte les travaux de reboisement a été confié à la SODEFOR.


S’agissant des reboisements des opérateurs du bois, soulignons qu’ils sont exigés par la SODEFOR à titre compensatoire. Ils sont réalisés dans les forêts sous convention avec la SODEFOR. Cette année, 2942 ha de reboisement ont été réalisés contre 2600 prévus. Soit un taux de réalisation de 113%.
De ce qui précède, l’on note qu’au total, sur 11027 ha prévus, 11985 ha ont été reboisés. Ce qui fait 109% de taux de réalisation. La campagne de reboisement 2021 a donc tenu ses promesses. Mais la SODEFOR compte accroitre sa politique de reboisement pour une Côte d’Ivoire plus verte et prospère. Pour parvenir à cela, elle a besoin du soutien de tous, notamment l’Etat, les bailleurs de fond, les partenaires et les populations riveraines, chacun en ce qui le concerne en tant que partie prenante. C’est à ce prix que nous pourrons réaliser la consigne chère au Président de la République, qui consiste à atteindre 20% de couverture forestière pour notre Pays.
LA SODEFOR AU SERVICE DE LA FORÊT IVOIRIENNE DEPUIS 1966.

Assayie.net