• dim. Juin 16th, 2024

CONSEIL DE L’ORDRE DU MERITE DE LA COMMUNICATION:AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA RECOMPENSE DES PERSONNES OEUVRANT OU AYANT ŒUVRE DANS LE SECTEUR DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS QUI SE SONT DISTINGUEES PAR LEUR TRAVAIL OU PAR LEURS ŒUVRES OU PAR LEURS ACTES OU PAR LEUR CONTRIBUTION ACTIVE AU DEVELOPPEMENT, AU RAYONNEMENT ET A LA PROMOTION DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS EN COTE D’IVOIRE.

ByAssayie.net

Juil 19, 2022

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA RECOMPENSE DES PERSONNES OEUVRANT OU AYANT ŒUVRE DANS LE SECTEUR DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS QUI SE SONT DISTINGUEES PAR LEUR TRAVAIL OU PAR LEURS ŒUVRES OU PAR LEURS ACTES OU PAR LEUR CONTRIBUTION ACTIVE AU DEVELOPPEMENT, AU RAYONNEMENT ET A LA PROMOTION DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS EN COTE D’IVOIRE

I-            CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L’Etat de Côte d’Ivoire a institué par décret N°2015-347 du 13 mai 2015 un Ordre du Mérite de la Communication destiné à récompenser les personnes œuvrant dans le secteur de la Communication et des Médias qui se sont distinguées par leur travail ou par leur contribution active au développement et à la promotion de la communication et des médias en Côte d’Ivoire.

En application de ce décret, il a été institué auprès du Ministre chargé de la Communication et de l’Economie Numérique, un Conseil de l’Ordre du Mérite de la Communication comprenant douze (12) membres. Ce Conseil est chargé de recueillir et de statuer sur les candidatures pour la décoration dans les grades de Chevalier, Officier et Commandeur, des personnes du secteur de la Communication et des Médias.

II-          OBJECTIFS DE LA MISSION

L’objectif global de la mission est de réceptionner les dossiers des candidats du secteur de la Communication et des Médias qui ont contribué, par leur travail ou par leurs actions, au développement et à la promotion de ce secteur en Côte d’Ivoire.

De façon spécifique, il s’agira de :

  • délibérer sur les propositions de candidatures des acteurs du secteur de la Communication et des Médias qui ont contribué, par leur travail ou par leurs actions, au développement et à la promotion de ce secteur en Côte d’Ivoire ;
  • récompenser toutes les personnes qui, de par leurs œuvres ou leurs actes, ont contribué de façon significative au rayonnement de la Communication et des Médias en Côte d’Ivoire ;
  • montrer l’intérêt de la distinction dans l’environnement de la Communication et des Médias, afin de valoriser et motiver les acteurs du secteur sur l’ensemble du territoire national.



III-        CONDITIONS D’ACCES A L’ORDRE DU MERITE

La récompense concerne les acteurs du secteur de la Communication et des Médias qui se sont distingués par leur travail ou par leur contribution active au développement et à la promotion de la Communication et des Médias en Côte d’Ivoire ou toutes personnes qui, de par leurs œuvres ou leurs actes, ont contribué de façon significative au rayonnement de la Communication et des Médias en Côte d’Ivoire.

Tout candidat au grade de Chevalier doit être âgé de trente (30) ans au moins et jouir de ses droits civiques.

Nul ne peut être promu au grade d’Officier ou de Commandeur s’il ne justifie d’une ancienneté de cinq (05) ans au moins dans le grade immédiatement inférieur.

Il peut être dérogé aux conditions d’âge et d’ancienneté prévues ci-dessus, si les candidats justifient de titres exceptionnels.

Les Officiers et les Commandeurs dans les Ordres nationaux peuvent être promus directement au grade correspondant de l’Ordre du Mérite de la Communication sans avoir à justifier de l’ancienneté requise dans les grades inférieurs.

Aussi, les candidats aux grades de Chevalier, d’Officier et de Commandeur doivent :

  • avoir au moins cinq (05) ans de services effectifs dans le secteur de la Communication et des Médias ;
  • n’avoir subi aucune sanction disciplinaire pour les fonctionnaires et les agents du secteur privé ;
  • n’avoir subi aucune sanction disciplinaire de second degré des Institutions de régulation ;
  • être proposé par son supérieur hiérarchique pour les fonctionnaires ou son employeur pour les agents du secteur privé ;
  • être proposé par un acteur du secteur de la Communication et des Médias remplissant les critères cumulatifs.

IV-        DOSSIERS A FOURNIR

Les dossiers à fournir sont :

  • une lettre de motivation du candidat ;
  • une lettre de proposition du supérieur hiérarchique ou de l’employeur ou de l’acteur du secteur de la communication et des médias justifiant les motifs de sa proposition ;
  • un curriculum vitae ;
  • un extrait d’acte de naissance ;
  • une copie de la Carte Nationale d’Identité (CNI) ou de l’attestation d’identité ou du passeport ;
  • une photo d’identité en couleur ;
  • un casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois ;
  • une attestation de non sanction disciplinaire pour les fonctionnaires et les agents du

secteur privé.


V-           PROCEDURE DE SOUMISSION

Les propositions de candidatures sont adressées par voie hiérarchique au Ministre chargé de la Communication et de l’Economie Numérique ou au Préfet de Département pour les candidats de l’intérieur du pays.

VI-         PERIODE DE SOUMISSION

Les dossiers de candidature doivent parvenir au Ministre chargé de la Communication et de l’Economie Numérique, au plus tard, le 31 Août 2022, à 18 heures 00 minute GMT pour la décoration du contingent de l’année 2022.

VII-      CONDITIONS DE CANDIDATURE

Les conditions de candidature sont consultables sur le site web du Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique  www.communication.gouv.ci , par voie de presse écrite ou numérique.

Pour des informations complémentaires, les candidats intéressés peuvent s’adresser à Monsieur

YEO Brahima,Secrétaire de l’Ordre, contacts : 07 08 10 35 60 / 01 01 28 28 58,          

e-mail : br.yeo@communication.gouv.ci.

ASSAYIE.NET

Articles Similaires

𝐋𝐄 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄 𝐃’𝐄𝐓𝐀𝐓, 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐅𝐎𝐍𝐂𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐏𝐔𝐁𝐋𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐄𝐓 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐌𝐎𝐃𝐄𝐑𝐍𝐈𝐒𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐄 𝐋’𝐀𝐃𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐀𝐍𝐍𝐄 𝐎𝐔𝐋𝐎𝐓𝐎 𝐀 𝐄𝐂𝐇𝐀𝐍𝐆𝐄 𝐀𝐕𝐄𝐂 𝐔𝐍𝐄 𝐃𝐄𝐋𝐄𝐆𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐄 𝐋’𝐀𝐆𝐄𝐍𝐂𝐄 𝐂𝐎𝐑𝐄𝐄𝐍𝐍𝐄 𝐃𝐄 𝐂𝐎𝐎𝐏𝐄𝐑𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐈𝐍𝐓𝐄𝐑𝐍𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍𝐀𝐋𝐄 𝐊𝐎𝐈𝐂𝐀.
𝐒𝐨𝐦𝐦𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐭𝐫𝐨𝐢𝐬 𝐛𝐚𝐬𝐬𝐢𝐧𝐬 à 𝐁𝐫𝐚𝐳𝐳𝐚𝐯𝐢𝐥𝐥𝐞 : 𝐥𝐚 𝐂ô𝐭𝐞 𝐝’𝐈𝐯𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐦𝐚𝐫𝐪𝐮𝐞 𝐬𝐨𝐧 𝐞𝐧𝐠𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐩𝐫é𝐬𝐞𝐫𝐯𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 é𝐜𝐨𝐬𝐲𝐬𝐭è𝐦𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐨𝐫ê𝐭𝐬 𝐭𝐫𝐨𝐩𝐢𝐜𝐚𝐥𝐞𝐬
SENAT: KANDIA KAMISSOKO CAMARA, 𝑷𝒓é𝒔𝒊𝒅𝒆𝒏𝒕𝒆 𝒅𝒖 𝑺é𝒏𝒂𝒕 𝒊𝒗𝒐𝒊𝒓𝒊𝒆𝒏 𝒓𝒆ç𝒖𝒆 𝒆𝒏 𝒂𝒖𝒅𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒆 𝑷𝒓é𝒔𝒊𝒅𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝑹é𝒑𝒖𝒃𝒍𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒅𝒖 𝑪𝒐𝒏𝒈𝒐.

Vous avez raté.