• mer. Juin 29th, 2022

COTE D’IVOIRE/JOURNEE MONDIALE DES DROITS DU CONSOMMATEUR: JEAN-BAPTISTE KOFFI, PRESIDENT DE L’UNION DE LA FEDERATION DES CONSOMMATEURS DE COTE D’IVOIRE (UFCCI) FAIT UN DISCOURS IMPORTANT.

ByAssi Nestor

Mar 25, 2022

39ième édition de la journée mondiale des droits du consommateur, doublée de la 7ième Semaine de Consommateurs de Côte d’Ivoire(SCCI), le Président de l’Union de la Fédération des Consommateurs de Côte d’Ivoire (UFCCI) fait un discours important.

Monsieur Jean Baptiste KOFFI, Président incontesté de l’Union de la Fédération des Consommateurs de Côte d’Ivoire a profité de la double célébration de la 39ième édition de la journée mondiale des droits du consommateur et la 7ième édition nationale de la semaine des consommateurs pour dérouler la vision de la semaine des consommateurs en présence de Madame la Secrétaire Exécutive du Comité National de Lutte Contre la Vie Chère (CNLVC), du Représentant du Ministre du commerce et de l’industrie, du Représentant du Maire de la Commune du Plateau, du Secrétaire Exécutif l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers (L’OQSF), le Représentant du Directeur de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), de l’ANARE , de l’ARTCI ,et des leaders d’associations des consommateurs et du nombreux publique soucieux des droits des consommateurs , ce mardi 15 mars 2022 au siège du CGECI au plateau.

Il faut dire que le bouillant et dynamique Président des consommateurs a rappelé à ses auditeurs lors de la 7ième édition des SCCI une série d’activités portée sur trois axes majeurs.

Primero, le TOOCEKA qui permet chaque année aux consommateurs de faire de bonnes affaires sans parcourir de longues distances, à la recherche des marchands et des produits en solde à l’aide du téléphone portable.

La possibilité est offerte au consommateur de voir les marchands les plus proches, de consulter la liste des produits en solde et de vérifier et de s’assurer de l’effectivité de soldes avec l’affichage des prix avant et après la solde. Il a aussi signifié que cette année à l’ouverture des soldes, le volume global des données de TOOCEKA se chiffrait à cinq milliards huit cent trente-un million cinq cent quatre-vingt-huit mille quatre cent quatre-vingt (5 831 588 480) francs CFA que cette barre a été littéralement pulvérisée avec l’entrée en solde de nouvelles enseignes non référencées. Que les autorités en charge pourraient doubler de vigilance et d’ardeur pour mettre un terme aux soldes permanents et démasquer les ventes promotionnelles reconverties en solde en encore sans relâche traquer les augmentations des prix juste avent le début des soldes.

Secundo, la mise en place des universités de consommation pour renforcer les capacités des consommateurs pour en faire des consommateurs avertis qui se dérouleront les 16, 17 et 18 mars sur UFC Africa TV en partenariat avec Orange money, MTN money, Wave sur leur opératoires respectifs et leur gestion des incidents de paiement.

Troisième axe, de la SCCI de la journée mondiale des droits du consommateur, (JMDC) est célébrée le 15 mars à l’échelle mondiale et est à sa 39ième édition dont l’objectif est de revendiquer une finance numérique &équitable car, à la base la finance du numérique est un moyen de fournir des services financiers à travers de nouveaux canaux accessible aux populations vulnérables exclues du système financier formel.

Cependant, tout en reconnaissant le vaste potentiel de la finance numérique, pour créer des opportunités pour tous, les organisations des consommateurs notent, que les services financiers numériques ont créé de nouveaux risque tout en aggravant les risques anciens qui peuvent conduire à des résultats injustes pour les consommateurs. Plus inquiétant, tout porte à croire que ces risques ont augmenté ces dernières années fragilisant les consommateurs les plus vulnérables.

A-t-il fini par conclure surtout en faisant appel à l’expertise de l’OQSF et de l’organe régulateur ANARE, ARTCI pour informer, former le consommateur ivoirien sur ses droits et ses devoirs en vue de dynamiser et redynamiser l’écosystème des services financiers ivoirien.

Nous saluons l’initiative entreprise par le Président de l’Union de la Fédération des consommateurs Ivoiriens en vue d’apporter une plus-value au monde financier numérique. L’État mérite d’apporter son appui à de telles initiatives citoyennes. Car, elles sont porteuses d’espoir.

ASSAYIE.NET/ DEMESSE