• ven. Juil 1st, 2022

COTE D’IVOIRE : PERTURBATIONS DE LA FOURNITURE ÉLECTRIQUE ET PERSPECTIVES ÉNERGÉTIQUES

ByAssi Nestor

Mai 7, 2021

Faire de la Côte d’Ivoire, le hub énergétique de la sous-région, voici l’ambition affichée par le Chef de l’État Alassane OUATTARA.
L’objectif d’électrifier toutes les localités de plus de 200 âmes a été largement atteint de sorte que le taux de couverture de 33% en 2011 est passé à 79% aujourd’hui avec un taux d’accès de 93% contre 70% en 2011. Le nombre d’abonnés est passé d’un(1) million à 2,5 millions dans la même période.

Le pays exporte environ 11 % de sa production nationale brute d’électricité vers 6 pays : Ghana, Togo, Bénin, Burkina-Faso, Mali et Liberia. La Sierra Leone et la Guinée porteront le nombre de ces pays à 8 après la mise en service de la ligne d’interconnexion électrique 225 KV Côte d’Ivoire-Liberia-Sierra–Guinée.

Plusieurs projets importants ont été lancés mais ralentis actuellement du fait de la pandémie à COVID-19. Ce sont entre autres le barrage de Gribo-Popoli (112 MW) ; la centrale solaire de Korhogo (25 MW) ; la centrale solaire de Boundiali (37,5 MW), la centrale à biomasse Biokala du groupe SIFCA (46 MW), la nouvelle centrale d’Azito qui rentrera en service en Août avec 179 MW plus 74 MW en début 2022 et celle de Ciprel 4, Atinkou Jacqueville avec 390 MW au deuxième semestre 2022.

Les perturbations de ces derniers jours sont en partie dûes à la forte chaleur qui a entraîné une surconsommation au niveau des ménages. La baisse du niveau de l’eau dans les barrages hydroélectriques a créé un déficit de plus de 600 MW de la capacité énergétique ; toutes choses indépendantes de la volonté des autorités.
Les besoins nationaux sont couverts. Au point où on donne entre 60 et 100 MW au Mali et BF. Les populations est épargnées. Les coupures qui impactent la population sont dues à des incidents de réseaux. Qui sont habituels en période de forte chaleur.

Dans quelques semaines avec la fin de la saison sèche, ces perturbations ne seront qu’un vieux souvenir pour les ivoiriens.
Le PR OUATTARA et son PM tiennent à ce que les populations soient épargnées des coupures et à réduire l’impact des perturbations sur le fonctionnement des entreprises. Ils tiennent également à respecter leur engagement à respecter leurs engagements et leur parole de soutien aux pays de la sous région qui ont besoin du concours de la Côte d’Ivoire. Les 900 MW d’investissement dans le domaine de la production doivent concourir à satisfaire cette noble ambition.

Par M. Hugues Adopo
Spécialiste des questions énergétiques
Illustration : Dave k shot it