• jeu. Oct 28th, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

COTE D’IVOIRE: Plus de 105 millions d’hectares de cacao arrachés dans le cadre de la lutte contre le swollen shoot.

ByAssi Nestor

Sep 22, 2021

Plus de 105 millions d’hectares de cacao arrachés dans le cadre de la lutte contre le swollen shoot, selon le rapport de l’Unité de coordination présenté par le Coordinateur, Coulibaly Samiga, sur les trois années d’exécution de 2018 à 2021.

Ce sont au total 105 015 010 hectares de cacao qui ont été arrachés contre 100 mille hectares initialement prévus, a souligné M. Coulibaly, lors d’un atelier bilan sur le programme d’arrachage intensif des parcelles de cacao infectées par la maladie du Swollen Shoot organisé à l’hôtel Universal de Yamoussoukro, du 15 au 16 septembre 2021 par le Conseil du Café-Cacao.

Pendant deux jours, le directeur général adjoint du Conseil du Café-Cacao, Dr Koffi N’Goran, assisté de ses collaborateurs, a échangé sur la question pour faire le bilan de la phase d’arrachage intensif lancée en janvier 2018 à Bouaflé en vue de dégager les perspectives pour l’éradication définitive de cette maladie qui détruit le verger cacaoyer ivoirien, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Cependant, malgré ce résultat satisfaisant, le Swollen Shoot, souvent appelé le « Sida du cacao », est encore présent sur les terres ivoiriennes. Aussi, en collaboration avec l’ANADER, le Conseil du Café-Cacao a-t-il identifié un stock de 70 000 hectares de parcelles de cacao infectées, qui seront arrachées au cours des deux années à venir.

Ainsi, les conclusions arrêtées de l’atelier bilan concernent l’intensification de la sensibilisation des producteurs afin qu’ils aient une meilleure connaissance de la maladie et surtout qu’ils acceptent l’arrachage de leurs parcelles infectées; l’identification et la cartographie de toutes les parcelles infectées; l’amélioration du système informatique de gestion de programme de lutte contre la maladie du Swollen Shoot; l’adaptation des procédures et délais pour les questions financières relatives au programme.

La rencontre de Yamoussoukro a également été mise à profit par le directeur adjoint chargé de la Durabilité, N’Cho Serge Pacôme, pour échanger avec les participants sur l’état d’avancement du programme de contribution à la reforestation initié et financé par Le Conseil du Café-Cacao. La première phase de ce programme, qui a déjà commencé, prévoit le planting de 10 millions d’arbres dans les parcelles de cacao en 2021. L’objectif est d’atteindre 60 millions d’arbres plantés à l’horizon 2024.

(AIP)

Assayie.net