• lun. Août 15th, 2022

COTE D’IVOIRE/Rencontre Ouattara, Bédié et Gbagbo : le Président Ouattara réunit ses frères pour la paix.

ByAssi Nestor

Juil 14, 2022

Demain 14 juillet, le Président de la République reçoit ses prédécesseurs, les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Cette rencontre de haut niveau est attendue par l’ensemble des Ivoiriens comme celle qui ravivera l’espérance. L’espoir fait vivre, dit-on ! Les Ivoiriens gardent donc Espoir et ont le regard plein d’optimisme, car le Chef de l’Etat a toujours démontré sa résolue et ferme volonté de consolider la réconciliation et de la paix.

En effet, depuis son accession à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire, le Président de la République, SEM Alassane Ouattara ne ménage aucun effort pour poser des actes allant dans le sens de la réconciliation entre les filles et les fils du pays.

Ainsi, dès sa prise de fonction au lendemain de la crise post-électorale, le Président Alassane Ouattara a inscrit au rang de priorité nationale : la Réconciliation Nationale ; celle-ci s’est traduit par  la mise en place dela Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), qui s’est muée pour leur besoin d’intégrer la prise en charge des victimes en la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes (Conariv) ou encore le Programme National de Cohésion Sociale (Pncs). Toutes ces structures ont travaillé à ramener la sérénité et la cohésion sociale au sein des populations, tout en facilitant la sortie de prison des responsables de l’opposition, sans oublier le retour au pays des premiers exilés proches de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo.

Un pas important a été franchi pour le retour définitif de la paix quand, le Chef de l’Etat a pris une ordonnance d’amnistie le 06 Août 2018, permettant la libération de 800 personnes condamnées ou poursuivies pour des infractions en lien avec la crise post-électorale de 2010-2011, dont l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, sans compter le retour en masse des milliers d’exilés après le vote de la loi d’amnistie dont des pontes de l’ancien régime.

Dans le cadre des rencontres d’échanges, le Président Alassane Ouattara a déjà rencontré les présidents du PDCI-RDA, du FPI, de PPACI et de l’UDPCI, toujours dans le cadre de la réconciliation nationale pour une paix durable en Côte d’Ivoire. Convaincu que seul le dialogue pourra ramener une paix définitive dans le pays, il a créé un ministère chargé de la Réconciliation. Par cet acte, il démontre une fois encore sa bonne volonté.

A ces efforts du chef de l’Etat, il faut aussi ajouter l’instauration du dialogue politique qui a considérablement décrispé l’atmosphère sociopolitique et permis la participation de toutes les formations politiques aux législatives du 06 Mars 2021, et le retour au pays de l’ancien chef d’Etat le 17 juin 2021 ainsi que certains de ses proches à l’image de Koné Katinan et de Damana Pickas.

Il faut aussi noter que le chef de l’Etat a fait libérer Maurice Kakou Guikahué, Pascal Affi N’guessan et d’autres leaders de l’opposition incarcérés à la suite d’un appel au soulèvement populaire dans le cadre du boycott des élections de 2020, initiée par la plateforme de l’opposition de l’époque, à travers la création du Conseil National de Transition (CNT). La délivrance du passeport de Blé Goudé en est un énième acte.

Il est donc loisible d’affirmer que depuis sa prise de fonction à la tête du pays le Président Ouattara pose des actes forts qui démontrent que pour la paix, aucun sacrifice n’est de trop à ses yeux.

La rencontre du 14 juillet prochain est donc un autre engagement fort du chef de l’Etat pour la paix. La balle est désormais dans le camp des deux leaders de l’opposition qui, de leur côté, doivent également donner des gages de leur volonté réelle d’œuvrer pour la paix, en lui emboîtant le pas.

SERCOM_MICEN

ASSAYIE.NET