• lun. Août 15th, 2022

COTE D’IVOIRE-SODEFOR/PROJET PIF : UN LEVIER POUR MAXIMISER LE REBOISEMENT EN COTE D’IVOIRE.

ByAssi Nestor

Juin 25, 2022

Depuis sa création en 1966, la SODEFOR réalise chaque année d’importants reboisements dans les forêts classées dans le but de reconstituer ces aires dégradées par les activités anthropiques. En 2021, le volume de ces reboisements a connu une plus grande importance grâce au Projet d’Investissement Forestier (PIF).

En effet, financé par la Banque Mondiale, le PIF a pour objectif d’inverser la tendance de la déforestation et de la dégradation des forêts en Côte d’Ivoire où la couverture forestière est passée de 16 millions d’hectares dans les années 1960 à moins de 3 millions en 2015.

La SODEFOR exécute ce projet dans sa composante 1 intitulée « Gestion durable des forêts classées ciblées ». Et l’exécution consiste à réaliser des reboisements, à élaborer des Plans d’Aménagement Participatif des Forêts Classées, à produire et distribuer des plants aux communautés et à mettre en place des dispositifs de lutte contre les incendies de forêts dans plusieurs forêts classées retenues dans les zones de San Pedro, Dimbokro et Bouaké.

En terme de résultats au niveau des activités de reboisement réalisées en 2021 dans le cadre du PIF, il faut noter la production d’une importante quantité de plants qui a permis de réaliser 5396 ha de reboisement sur un objectif annuel de 5 000 ha. Un plus qui a permis à la SODEFOR d’atteindre en tout le niveau de performance de 11 985 ha de reboisement en 2021. 

Le projet a également permis d’élaborer les Plans d’Aménagement Forestiers Participatifs des forêts classées de Goin-Débé, Rapide Grah, Haute-Dodo, Ahua, Proungbo-Sérébi et des complexes de forêts classées de Soungourou et de Laka-Mafa-Bessé-Boka et Fêtèkro.

En outre, huit (08) comités et une brigade installés et équipés pour lutter efficacement contre les feux de forêts.

Ces données sont encourageantes et montrent bien à quel point la SODEFOR a la capacité et les hommes qu’il faut pour poursuivre cet important projet qui contribue fortement à l’atteinte de 20% de taux de couverture forestière à l’horizon 2030.

ASSAYIE.NET