• dim. Jan 29th, 2023

Dame Boli, invite les femmes à adhérer aux coopératives pour leur épanouissement

ByAssi Nestor

Nov 23, 2022

À l’occasion de la marche pour la paix organisée par la présidente de l’Association des femmes unies de Côte d’Ivoire ( AFU-CI), Tiécoura Nicole, le samedi 19 novembre 2022, à Port-Bouët ( Abidjan), la fondatrice du marché Déassé à Yopougon sideci, Dame Boli, par ailleurs marraine de la cérémonie, a invité les femmes à adhérer aux coopératives pour leur épanouissement. Cette parade s’inscrit dans la vision du gouvernement pour la promotion de la paix.

” L’adhésion aux coopératives contribuera à votre autonomie financière et morale”, a-t-elle exhorté.

Poursuivant, elle a adressé ses remerciements au gouvernement pour leur soutien indéfectible à leur égard.

La présidente de l’Association des femmes unies de Côte d’Ivoire, Tiécoura Nicole, a profité de cette occasion pour adresser un plaidoyer au Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, en faveur des prisonniers politiques. Pour elle, la paix ne saura être effective sans la libération des prisonniers politiques et de Pulchérie Gbalet, présidente de l’organisation Alternative citoyenne ivoirienne (Aci), qui a été placée sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt d’Abidjan le mercredi 19 août dernier, puis inculpée pour “troubles à l’ordre public”.

Cette marche a permis aux femmes d’évoquer plusieurs problématiques, à savoir : la cherté de la vie, l’augmentation du prix des denrées alimentaires, les prisonniers politiques, le cas de Pulchérie Gbalet et bien d’autres.

Bernardin Koffi, parrain de ladite cérémonie et PDG de fintech holding, a choisi d’accompagner ces femmes parce que la paix est le socle du développement d’un pays. ” J’ai décidé d’accompagner ces femmes parce qu’elles prônent la paix qui est un aspect important dans un pays. Aucune évolution n’est possible sans la paix”, a-t-il fait savoir.

Pour rappel, la journée nationale de la paix a été instituée en 1996 par le décret n°96-205 du 7 mars 1996. La date du 15 novembre a été ajoutée depuis lors au calendrier des jours fériés du pays. En instituant cette journée, l’Etat de Côte d’Ivoire veut inscrire durablement la culture de la paix dans le quotidien de chaque citoyen.

ASSAYIE.NET