• dim. Nov 27th, 2022

Décès de Hamed BAKAYOKO: Le Décryptage de Konaté Zie.

ByAssi Nestor

Mar 19, 2021

“Chers amis
Pris sur un site.
Bonne lecture et bonne dégustation.
JEUNE AFRIQUE RÉVÈLE DES DÉSACCORDS ENTRE OUATTARA ET HAMBACK.

S’il y a un Média international qui est très proche du Pouvoir d’Abidjan c’est bien Jeune Afrique.Dans deux articles rendus publics par Marwane Ben Yahmed,son Directeur de publication et Vincent Duhem,son Correspondant à Abidjan,on apprend d’énormes choses.

Primo au plan administratif,selon JA Hamed Bakayoko n’a jamais eu tous les pouvoirs dus aux fonctions qu’il occupait tant à la Défense qu’à la Primature.Nous lisons que depuis 2017, une partie de ses prérogatives étaient aux mains de Tene Birahima Ouattara et Patrick Achi.En outre,nous apprenons que la nomination de Hamed Bakayoko à la maison Blanche ne fut pas aisée car Tene Birahima Ouattara et certains Ministres proches de feu Gon Coulibaly étaient farouchement opposés à cette désignation.Par conséquent, c’est pratiquement au forceps avec des menaces à peine voilées que le Président de la République a nommé le Golden Boy, Premier Ministre.De quoi Alassane Ouattara avait il si peur au point de réduire la marge de manœuvre de celui qu’il appelait pourtant son Fils?

Secundo au plan politique,JA nous renseigne que Hamed Bakayoko entretenait des relations très froides et exécrables avec Adama Bictogo qui avait pris le soin de l’éloigner du Directoire du RHDP et même de la Direction de la campagne présidentielle.Combien de militants du RHDP ont une seule fois vu Hamed Bakayoko animer une conférence de presse du Parti, malgré que dans l’ordre protocolaire, il était le Dauphin constitutionnel?Jamais!Qu’est ce qui pouvait motiver un tel mépris à l’égard de celui qui fait quasiment partie des membres fondateurs du RDR?

Tertio au plan sanitaire,c’est bien JA qui informe les Ivoiriens de ce que le Président ivoirien n’a pas autorisé l’évacuation de Hamed Bakayoko en Allemagne.Oui, il écrit noir sur blanc que l’initiative a été prise de façon personnelle et catégorique par Yolande Bakayoko sans s’en réfèrer à la Présidence de la République.En effet selon JA,Alassane Ouattara etait tellement certain que son Premier Ministre mourrait qu’il n’a pas daigné tenter de le sauver.Aussi, ce Média panafricain nous indique avec des dates précises que les Médecins français n’ont décelé le Cancer du foie que le 1er Mars,soit 3 jours après l’arrivée d’Alassane Ouattara à Paris.Pourquoi alors que tous les spécialistes occidentaux en cancérologie conseillaient un transfèrement de Hamed Bakayoko hors de la France avant le 5 Mars, Alassane Ouattara n’a pris aucune décision dans ce sens et est revenu en Côte d’Ivoire le 4 Mars, annonçant dans un Communiqué que le Premier Ministre continuait son hospitalisation à Paris? Qu’est ce qui certifiait tant la mort incontournable de Hamed Bakayoko au point où le Couple Présidentiel l’a abandonné sur place?Quel est ce Père ( Ouattara ) et cette Mère (Dominique) qui regardent agoniser leur enfant à Paris et lui tournent le dos pour attendre son cercueil à Abidjan?

Au vu de ces faits décrits par JA, peut on aisément dire que Hamed Bakayoko entretenait de bons rapports d’une part avec le Chef de l’Etat et d’autre part avec la Direction du RHDP?
La réponse c’est bien évidemment NON!

Il y avait bel et bien de l’eau dans le gaz.Ce qui saute aux yeux de tout bon observateur politique, c’est que Hamed Bakayoko a dû poser un acte grave entre Novembre 2020 et Janvier 2021 que le Chef de l’Etat ne lui a pas pardonné. Lequel?Nous le saurons sûrement après son inhumation.

Par ailleurs, la question que tout le monde doit se poser est de savoir à qui profite indiscutablement cette mort brutale de Hamed Bakayoko.Est ce Guillaume Soro comme on l’entend au RHDP?C’est bien évidemment NON puisque JA a bien cité Tene Birahima Ouattara comme celui qui luttait les pouvoirs régaliens de Hamed Bakayoko sous les ordres de son Aîné.

En conclusion, on peut affirmer hautement qu’Alassane Ouattara n’a pas protégé Hamed Bakayoko tant dans ses fonctions administratives, politiques que durant son grave état maladif. Il l’a tout simplement livré aux chiens car il l’avait déjà condamné à la mort pour l’écarter de la guerre de succession qui avait commencé à l’opposer à son Cadet.

Merci à Jeune Afrique pour ces révélations de taille qui prouvent toute la cruauté et la méchanceté qui entourent le fonctionnement du régime RHDP.
A bientôt

Le Disciple zie vous salue soroment.”

Team Souley DeParis B-52.