• jeu. Oct 28th, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

EMBARGO SUR LES MÉDICAMENTS : « LES MORTS OUBLIÉS DE LA CÔTE D’IVOIRE ».

ByAssi Nestor

Avr 8, 2021

PAR WINNIE Mary MANDELA.

Les gens veulent nous faire gober par force que Ouattara est un « BON »

Nous sommes le 08 Mars 2011, Allassane Ouattara qui est retranché dans le Golf Hotel, Cela fait 9 jours que ce même Ouattara a demandé à ses amis occidentaux de mettre l’embargo sur les médicaments en Côte d’ivoire…

Plus aucun comprimé d’aspirine n’entre dans le pays. Les hôpitaux abidjanais commencent à compter leurs premiers morts par dizaine.

Il manque de tout, même de l’alcool, des seringues, du coton, de l’anesthésie rien dans les hôpitaux, rien dans les pharmacies, ça sent la mort partout. Tu vas dehors on te bombarde, tu te rends à l’hôpital, tu meurs. Comment faire?

Les femmes qui ne pouvaient pas accoucher par voie basse c’est-à-dire normalement, devraient attendre de subir une césarienne, sauf qu’il n y a plus d’alcool pour stériliser les outils, il n y a plus de coton pour nettoyer la partie a opérer, mais le plus important, il n y a plus de l’anesthésiant. Car il faut anesthésier la patiente du moins anesthésier la partie à opérer avant de commencer l’opération.
Certaines femmes mourront le bébé dans le ventre. Celles qu’on a réussi à opérer sans stériliser les outils, elle resteront mourir plus tard suite à une grosse infection. Le bébé sauvé tout de même…
Les gens qui avaient de la dialyse à faire, ne pouvaient plus le faire et sont morts dans des atroces souffrances sous le regard désolé de leur famille.
Des grands malades dont la santé dépendait de la prise quotidienne de leurs médicaments ou de leurs injections sont morts parce que leur stock n’était plus approvisionné et l’infirmière ne pouvait plus leur faire la piqûre.

Ceux dont la famille avait les moyens, se faisaient évacuer dans les pays voisins.
Les centres de santé de l’intérieur du pays avaient arrêté de compter les morts puisque laba c’était 10 fois pire.

Certains Docteurs des hôpitaux abidjanais enverront un émissaire au Golf Hotel dire à ALASSANE Ouattara de demander a ses amis de laisser rentrer des médicaments, ADO est resté de marbre.

Les mêmes médecins nous disent aujourd’hui le coeur meurtri, suite à cet embargo de médicaments il y a eut plus de 700 morts connus dans les hôpitaux d’Abidjan. Dans les centres de santé à l’intérieur du pays, ce chiffre est sans doute à multiplier par 5. Car c’est depuis la ville d’Abidjan que les médicaments sont distribués dans le reste du pays. Si Abidjan vient en être privé de médicaments, imaginez ce qui se passe à l’intérieur du pays.

En Côte d’ivoire, on parle seulement des morts issus des rebelles, et on oublie complètement ceux qui sont morts à cause de l’embargo de Ouattara sur des médicaments…

Quelle insulte! Respectez nous, respectez les ivoiriens. »

WINNY Mary MANDELA.