• lun. Août 15th, 2022

Guinée: le Dr Fodé Oussou demande la dissolution du CNT.

ByAssi Nestor

Juil 15, 2022

 

Dans un arrêté datant le 09 juillet dernier, le président du CNT (Conseil National de la Transition), Dr Dansa Kourouma a désigné onze conseillers nationaux pour travailler sur l’avant projet d’une nouvelle constitution. Une décision qui a provoqué un électrochoc au sein de la classe politique Guinéenne. 

Invité de l’émission «Espace Expression» de ce lundi, 11 juillet 2022, le vice-président de l’UFDG,  Dr Fodé Oussou Fofana a soutenu que le président du CNT a mis cette commission adhoc en place pour créer des problèmes dans le seul but de retarder la transition. 

“(…)Dansa n’a pas le droit de faire ça. Alors pour moi, Dansa a fait ça tout simplement pour nous retarder, pour retarder la transition, créer des problèmes. Puisqu’on a parlé du dialogue, un facilitateur qui va arriver, il faut créer des conditions pour ne pas qu’on sorte de cette situation.

L’intention aujourd’hui, c’est de retarder parce que Dansa veut donner aux comités du CNT un contrat à durée indéterminée. Ça veut dire que leur souhait est que la transition continue pendant des années et des années” a t-il souligné. 

Dans un communiqué publié hier dimanche, le CNRD par la voix du colonel Sadiba Coulibaly a demandé au Président du CNT de sursoir à la mise en place de cette  commission. 

Pour le vice président du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo, en lieu et place de ce communiqué, le CNRD doit dissoudre le CNT et mettre en place une commission adhoc, composée des personnes ressources pour la rédaction du projet d’une nouvelle constitution.  

“Alors, au lieu de prendre un papier comme ça , déshabiller Dansa. Moi, j’aurai souhaité honnêtement, comme dans les autres pays, c’est de dissoudre ce CNT qui a montré ses limites. Dissoudre ce CNT parce que Dansa lui-même n’a aucun respect pour la commission des lois. Mettre en place une commission adhoc , composée de personnes ressources capables de prendre la constitution de 2010 qui est une constitution qui existe,l’amender et l’adopter pour qu’on mette ça au référendum pour qu’on puisse avancer et sortir de cette situation” a t-il martelé. 

Camara Mamadouba Correspondant permanent

ASSAYIE.NET