• dim. Sep 25th, 2022

Haïti : Depuis le début du mois de juin 2022, l’enfer s’abat sur le pays de plein fouet avec les gangs armés.

ByAssi Nestor

Août 25, 2022

Haïti est gangrenée par l’inflation et les enlèvements depuis des semaines des affrontements violents entre gangs ont fait 89 personnes assassinées, 74 blessés par balles où au couteau et 16 autres portées disparues selon un bilan partiel au mercredi 13 juillet 2022.

Port-au-Prince, la capitale d’Haïti où les prix s’envolent et les carences de carburant s’aggravent toujours davantage, menaçant l’aide humanitaire pourtant cruciale pour les habitants.

À la Cité Soleil le quartier le plus peuplé de Port-au-Prince, les rafales d’armes automatiques crépitent tous les jours. Deux gangs s’affrontent à longueur de journée, la police qui manque d’hommes et d’équipements ne peut rien face à ces groupes hyper armés. Des familles ne pouvant sortir aller chercher la nourriture reste chez elles pour éviter de perdre la vie.

Le sénateur Yvon Bissereth

Selon monsieur Mumuza Muhindo, chef de mission de Médecins sans frontières « Nous appelons tous les belligérants à permettre le passage des secours vers Brooklyn (nom du quartier) de Cité Soleil où se concentrent les violences, et à épargner les civils. »

La voiture calcinée du sénateur

« Le long de la seule route menant à Brooklyn, nous avons rencontré des cadavres en décomposition ou brûlés », a ajouté Mumuza Muhindo.

« Il peut s’agir de personnes tuées lors des affrontements ou essayant de fuir et qui ont été abattues. C’est un vrai champ de bataille ».

L’ex sénateur Yvon Bissereth serait tué à Laboule et brûler par le gang de Ti Makak

Les habitants de Port-au-Prince peinent à organiser leur activité quotidienne par risque d’enlèvement.

Notons qu’au moins 155 enlèvements ont été commis en juin contre 118 au mois de mai, a signalé le Centre d’analyse et de recherches en droits humains, dans son dernier rapport publié en juillet 2022.

À cet effet, l’écrivain ivoirien et économiste DAOUDA Esse Achille à écrit un poème que voici :

« PLUIES DE LARMES SUR HAÏTI

Il pleut des larmes sur Haïti.

Juché dans l’estuaire de la controverse ;

Parfois surprenante et totalement étonnante,

Il pleut des larmes sur Haïti.

Bordé par l’immensité d’où il se perd,

Perfide étendue d’eau, où se noie l’espoir

Des hommes et des femmes intrépides

Il pleut des larmes sur Haïti.

Au moment où la nature se déchaîne contre lui

Et que les Hommes n’ont trouvé mieux que

De l’exposer à leur avidité, sacrifiant ses enfants,

Il pleut des larmes sur Haïti.

Pourtant si généreux, ils l’ont fait pauvre mais riche ;

Contraste artificiel des œuvres insensées qui appellent

L’immonde désespoir de tout un peuple dont l’orgueil

S’effrite sous des pluies de larmes en Haïti ».

Triste constat d’Haiti du XXIème siècle.

AN/ASSAYIE.NET