• dim. Juil 3rd, 2022

LE LIBANAIS IBRAHIM LAKISS ET LES MILLIARDS DU BOIS EN CÔTE D’IVOIRE

ByAssi Nestor

Nov 27, 2021

Patron de la Nouvelle Société d’exploitation Forestière de l’Indenie (NSEFI), IBRAHIM LAKISS est un personnage immensément riche et sulfureux.

Arrêté depuis dimanche à son domicile d’Abidjan alors qu’il se croyait intouchable, il opérait en Côte d’Ivoire depuis plusieurs années dans plusieurs domaines. Cet homme est au cœur de la vente illégale du bois au dessus du 8 ème parallèle malgré l’interdiction formelle de la loi.

Mais ce LIBANAIS n’a pourtant jamais été inquiété. Surnommé “IB le milliardaire”, par ses amis depuis plus d’une décennie, IBRAHIM LAKISS n’hésite à laisser parfois 500.000 FCFA en guise de pourboire dans certaines boîtes de nuit et restaurants de la capitale Ivoirienne, dit à qui veut l’entendre qu’il est “protégé par la République”.

L’homme tutoie les MINISTRES et AUTORITÉS à divers niveaux dans le pays. Il a été ARRÊTÉ grâce à un CARNET de NOTES. En effet, ce document au départ anodin a été retrouvé sur l’un des cerveaux du dossier qui a été arrêté à l’aéroport d’Abidjan alors qu’il s’apprêtait à fuir le territoire Ivoirien.

Cet homme est l’intermédiaire officiel dans ce “gros business”, entre les parties chinoise et Ivoirienne. LSI AFRICA a pu consulter en exclusivité un Document qui a suscité colère et indignation au Palais présidentiel au Plateau à Abidjan.

Il s’agit en effet d’un carnet des commissions. Sous forme de carnet de notes, ce petit document servait de comptabilité parallèle pour rémunérer chaque maillon du système après les différentes opérations de ventes de bois. C’est ce carnet désormais aux mains des enquêteurs, qui a permis de mettre la main sur IBRAHIM LAKISS et les autres personnes impliquées dans le dossier.

Les noms de plusieurs OFFICIERS IVOIRIENS des EAUX et FORÊTS, et du service du renseignement militaire et….même celui du MINISTRE des EAUX et FORÊTS, ALAIN-RICHARD DONWAHI y figurent.

Devant chaque nom, se trouvent les montants remis aux concernés ainsi que les dates précises.

Source : LSI AFRICA

Assayie.net