• sam. Juil 2nd, 2022

LES 10 PETITS CONSEILS DE VICENT TOH BI IRIE AUX JEUNES 

ByAssi Nestor

Avr 4, 2022


Vous êtes jeunes et vous avez l’opportunité de rencontrer des gens haut placés et des grands frères bien à plusieurs occasions, comme nous on n’en a jamais rencontrés.
Mais vous pouvez ne pas tirer profit de votre proximité avec ces grands frères d’un jour, en raison de votre comportement.
10 petits conseils :
1-tu es moisi, tu es petit et c’est toi qui autorises le doyen à te tutoyer : « grand frère, tu peux me tutoyer ». C’est malpoli. Le grand frère sait conjuguer « tu », mais il te dit « vous ». Il a fait la vieille école , il est très attaché à certains codes et à une certaine distance. Et puis , il connaît les petits Ivoiriens, dès qu’ils commencent à te tutoyer, ils te prennent comme leurs camarades, ils vont te tapoter en public et te parler avec défiance. 


Ne tutoyez pas un grand frère qui vous vouvoie. Même s’il commence à vous tutoyer, continuez à le vouvoyer jusqu’à ce que lui-même vous autorise à le tutoyer. Même s’il le fait , sachez quand et comment vous lui parlez surtout en public, sinon un grand frère que vous appréciez va vous boucler un jour et vous ne comprendrez plus la distance .
2- Ne demandez pas de l’argent aux gens bien placés que vous rencontrez  pour la première fois et avec qui vous voulez avoir une relation sociale. Si c’est un jour en passant et que vous êtes sérieusement coincés, essayez votre « cassa moulé ». C’est « gagné gagné, perdu perdu ». Mais si vous avez l’habitude de demander de l’argent pour demander de l’argent, vous allez perdre l’estime de certains grands frères. 
Vous croyez quoi ? Que le grand frère a tellement l’argent qu’il se balade dans les rues d’Abidjan pour chercher ceux qui vont l’aider à dépenser ? 
Présentez plutôt des projets , ça les impressionne. Ils vous écoutent plus facilement que lorsque vous demandez de l’argent.
Vous avez l’habitude de dire : « c’est pas tous les jours qu’on peut le voir , donc on va prendre pour nous en même temps ».


Quand tu regardes son statut et que tu lui demandes 10.000 frs , tu te dis que ce n’est rien pour lui. C’est vrai. Mais est-ce que tu sais combien de personnes lui demandent 10.000 frs par jour ? S’il devait répondre à toutes les sollicitations , il serait ruiné.
Il y a une Église à Cocody où j’adore les prêches des Prêtres, mais je vais rarement dans cette Église parce qu’à la sortie, de nombreux jeunes envahissent ma voiture et demandent de l’argent. Tu donnes à un , il fuit et les autres demandent pour eux jusqu’à se coucher sur ta voiture , on dirait tu as oublié de rembourser leurs crédits . Donc j’ai arrêté d’aller dans cette Église . Je vais ailleurs.Cet argent qu’ils reçoivent sans effort, je préfère plutôt le mettre dans la quête.
Souvent tu peux revenir du sport , du travail, de la balade et t’arrêter pour prier à l’Eglise . Tu n’as pas toujours de l’argent fourré dans la poche. Or pour eux , tu es plein aux as et ils t’humilient en se battant pour te soutirer de l’argent que tu n’as pas.
Ayez un peu de pudeur vis-a-vis de l’argent, certains grands frères remarqueront ce comportement à votre avantage.
3- Même si vous supposez que des grands frères ont beaucoup d’argent, surprenez les souvent par de petits cadeaux insignifiants mais symboliques. Il y en a qui sautent de bonheur quand ils savent que vous avez pensé à eux, ils deviennent comme des enfants. 
Touchez souvent la sensibilité de vos grands frères pour mieux les escroquer, mais quand vous avancez brutalement , ils se braquent. 
Vous avez entendu parler de la vie sociale d’Hamed Bakayoko ? Il donnait beaucoup aux autres mais il ne recevait presque rien le jour de son anniversaire. Je me rappelle que les 08 Mars , il appelait au bureau pour savoir la liste de ceux qui lui avaient laissé une carte de souhait ou un cadeau. La liste était maigre , moins de 10 personnes et souvent moins de 5 personnes lui faisaient des cadeaux certaines années, pourtant ses yeux s’illuminaient de bonheur. En retour, il avait beaucoup d’égard pour ces personnes qui pensaient à lui . 
Un Professeur Ivoirien d’Université au Canada (aujourd’hui décédé) m’a expliqué que sa relation avec Mr Henri Konan Bédié est devenue très forte dans la deuxième moitié des années 90, quand il lui a offert une cravate alors que ce dernier était encore le Président de notre République. Il dit que le Président Bédié avait été très ému par ce cadeau ordinaire et aurait alors confessé qu’il y avait longtemps qu’il n’avait plus reçu de cadeau. Un tout petit cadeau de quelques dollars qui a scellé sa relation sociale avec un Président encore en exercice.
Moi-même qui vous parle, quand je travaillais encore à l’international et que j’etais basé à Johannesburg, je suis allé chercher un jour le Président  Obasanjo (ancien Président du Nigeria) pour l’accompagner à l’aéroport. Comme on était déjà en retard , je suis allé directement à la réception, j’ai payé sa facture extra pour gagner du temps et je suis monté dans sa chambre. Il me dit : « Attends, mon aide va régler ma facture et on part ». Je lui réponds que j’ai déjà payé. Le Président Obasanjo a poussé un juron dans sa langue et a ouvert ses yeux grands  : « ah bon ? ». 
Un fonctionnaire international « rienneux » qui paie l’addition d’un ancien Président réputé immensément riche ! 
Depuis ce temps en 2013 à ce jour où j’écris ces lignes, je tire encore des bénéfices de ce geste gratuit sans calcul envers un ancien Président.
Les grands hommes sont sensibles aux petits gestes à leur endroit .
Apprenez à être gratuits dans votre vie et à donner aussi à ceux qui peuvent avoir plus que vous. Cela peut s’avérer un utile investissement.
4-N’em…dez pas vos grands frères avec des SMS et messages insipides, des blagues à deux balles, des prières incongrues, des vidéos plates , des plaquettes standards, des « bon début de semaine, bonne journée…”.
Ne remplissez pas leurs téléphones de messages WhatsApp transférés à votre liste d’envoi machinalement. Soit ils vous bloqueront, soit ils ne liront plus vos messages parce que vous leur donnerez l’air d’être un plaisantin.
5-N’irritez pas par la récurrence de vos messages. Un jour , un jeune que j’ai rencontré à l’Universite à l’occasion d’une activité m’a envoyé coup sur coup 14 messages. Imaginez mon téléphone en train de sonner 14 fois . Cependant tous les messages collés bout en bout disaient : « grand frère je veux te rencontrer urgemment dans la semaine, si possible le samedi ». Il m’a envoyé 14 messages, soit un mot par message, alors qu’il pouvait envoyer un seul message contenant sa phrase . C’est quelle torture , ça ? Après,  quand tu vas leur donner un faux numéro, ils vont dire que tu es mauvais.
Un autre m’envoyé 86 photos d’une activité qu’il a réalisée.
Des amis m’ont dit que pour ces raisons, ils ne lisent jamais de messages des numéros qu’ils ne connaissent pas.
Soyez sobres dans vos relations avec vos aînés .
6-Prenez l’habitude de ne pas appeler. Envoyez des messages. Même nous à  notre niveau, on n’ose pas déranger les plus hauts, on leur envoie des messages. Car ils sont sur occupés et submergés et chaque sonnerie de téléphone peut les stresser davantage. Des amis m’ont dit que certains jeunes les appellent à 05 heures ou 06 heures du matin, juste pour dire bonjour ou pour poser un problème. Le temps et l’opportunité que vous choisissez pour poser vos problèmes définiront si vous aurez une suite favorable ou non.
Un ancien collègue m’a une fois montré les 21 appels manqués d’un jeune de son écurie, sans message. Tellement vous n’aimez ni lire ni écrire , vous devenez dérangeant pour quelqu’un qui peut vous aider .
7-Il y a des grands frères qui font la politique et qui adorent quand vous vous couchez devant eux et quand vous êtes bruyants à leurs côtés . Blaguez les et bouffez leur argent . Mais  il y en a qui vous observent pendant des années et peuvent travailler avec vous, donnez leur l’opportunité de découvrir votre intelligence et votre subtilité, prenez tous les gants quand vous leur parlez .
8-il y a aussi des grands frères olé olé, eux là, quand vous parlez gros français, ça les ennuie . Ils sont vieux , mais ils ont même esprit que vous, cherchent les mêmes gos que vous et partent dans les mêmes boîtes de nuit. Comportez vous avec eux comme ils sont . Ils adorent ça . Étudiez donc qui est en face de vous et adaptez votre relation sociale avec eux en fonction de ce que vous recherchez . 
9- les grands frères que vous voyez là, beaucoup parmi eux ont été de grands escrocs quand ils étaient jeunes comme vous . Donc ils connaissent votre tactique d’approche et les crochets que vous placez pour les escroquer. 
Souvent ils ferment les yeux, ils vous donnent mais ils vous classent . Vous n’aurez jamais d’opportunité avec eux après votre escroquerie. 
10- Ne tentez pas les grands frères. Conseils surtout pour les filles. Y a des grands frères prédateurs sexuels. Quand vous leur dites « tonton », « grand frère », « papa », ça leur plaît parce que ça vous met dans une situation de soumission totale et une absence de résistance. Plus vous leur dites « tonton », plus ils sont excités. Ils vont vous coucher et vous frapper là où leurs délires et leurs fantasmes peuvent les faire exploser. Ils sont nombreux comme ça. Donc apprenez à garder vos distances, pas trop de proximité, pas trop de familiarité sinon le temps que vous avez fini de sourire, ils vous ont déjà  opérées tranquilles et ils cherchent déjà la prochaine nièce à enfumer. Pour certains aînés , les frontières sont vite enjambées, au propre comme au figuré …
Des conseils pour sublimer votre vie , vous en trouverez 41 dans LA RAGE DE VAINCRE, disponible dans les Librairies de France, les FNAC et au 0747670061.
Par Vincent Toh Bi Irié

ASSAYIE.NET