• sam. Sep 24th, 2022

NIGÉRIA | CONSTRUCTION AUTOMOBILES: IVM, une marque automobile nigériane à l’assaut de l’Afrique

ByAssi Nestor

Mai 6, 2022

Au Nigéria, l’entreprise IVM (Innoson Véhicule Manufacturing) se présente comme un projet abouti de production automobile en Afrique. Mis à part les moteurs et les châssis qui proviennent du Japon, l’entreprise construit ses propres marques de véhicules en utilisant les matières locales provenant du Nigeria. Son promoteur et fondateur Innocent Chukwuma ambitionne d’en faire « la marque automobile préférée de l’Afrique ».

Ce dernier a pourtant débuté comme réparateur, puis vendeur de petites motos chinoises. Aujourd’hui, il est à la tête de plusieurs usines de fabrications, des magasins de pièces de rechange dans tout le Nigéria. Il affirme avoir créé cette société pour réduire la présence des automobiles étrangères sur le territoire nigérian. Les voitures IVM sont spécialement construites pour l’Afrique, et tiennent compte des routes qui sont difficilement praticables. Aussi, les prix des pick-ups, berlines, bus, sont inférieurs aux voitures d’occasion étrangères.

En 2014, l’entreprise avait annoncé avoir déjà produit 4000 véhicules. Pour encourager l’initiative, le gouvernement nigérian a augmenté les tarifs douaniers sur les voitures importées, et a passé commande de ces véhicule nationaux, notamment pour les administrations en charge de la sécurité, comme la police nationale.

L’entreprise, à ses débuts, a eu du mal à convaincre les banques. Aussi, elle a dû travailler pour gagner la confiance des clients, l’absence de certaines pièces automobiles a été un défi supplémentaire, tout autant que l’insuffisance d’offre en énergie, à laquelle elle a dû également fait face. Grâce au partenariat avec Access Bank, IVM permet aux personnes d’acheter le véhicule de leur choix et payer plus tard, en fonction du contrat et du délai de remboursement qui s’étale sur 3 ans.

Innocent Chukwuma, ne limite plus désormais sa production au Nigeria. L’entrepreneur embrasse d’autre pays, comme la Sierra Leone avec qui il a déjà signé un contrat avec le gouvernement. Il a également signé des marchés avec le Congo, le Mali, le Togo, le Tchad, le Niger et la Côte d’Ivoire pour la mise en place d’une usine de production IVM. Il en est persuadé, il va conquérir le marché africain.

Source: AgenceEcofin
Assayie.net