• sam. Juil 2nd, 2022

PISCICULTURE HORS SOL:UNE OPPORTUNITÉ POUR PRODUIRE DU POISSON LOCALEMENT ET SATISFAIRE NOS BRAVES POPULATIONS.

ByAssi Nestor

Août 24, 2021


80% du poissons que nous consommons en cote d’Ivoire est importé. La Chine, la France, les autres pays de l’Union européenne tous sur le marché ivoirien pour nourrir les ivoiriens qui ne voient jamais rien.

Hélas , entouré de plan d’eau , baignée majestueusement par quatre grands fleuves : le SASSANDRA, la CAVALLY, la COMOE et e Bandama, avec une large façade maritime, la cote d’Ivoire est malheureusement sans politique réelle en ce qui concerne la pêche et l’élevage des poissons.
De pisciculteurs abandonnés a leur sort comme des damnés. Et pourtant Dieu seul comment le poisson est prisé par les ivoiriens. Du braisé a la soupe , le carpes défilent dans les petites marmites des restauratrice de fortune. On mange sans se soucier de la production. Les autres produisent et s’activent a nous appauvrir par des prix exorbitant.

A quand la conscience nationale ? Une jeunesse inféodé a un système politique hasardeux sans politique d’insertion véritable. Des ministères budgétivore , caisse noire de leur détenteur pour assouvir leurs ambitions personnelles. On achète des biens a Paris, a Venise, a Londres, a New-York et j’en passe a des coût parfois a provoqué le suicide collectif. Un seul individu acheté deux immeubles a plus de 3 milliards et pourtant son peuple manque d’eau potable, il n’y a même pas d’électricité dans des villages de sa région, les enfants sont entassés dans salles de classes de fortune comme des sardines dans une boîte. Aucun dispensaire et son peuple meurt pour un seul paracétamol qui manque, les femmes en couche sont transportés sur des motos ou des tricycles pour celle qui sont fortunés. Le taux de non scolarisés est de 90% dans certaines régions de notre pays. Malgré on roule en RANGE ROVER, CADILLAC, JET PRIVÉ.

Vraiment où est la conscience nationale dans un pays où la misère du grand nombre contraste avec. Celle d’une poignée de nouveaux riches.
Sa pousse , on construit, on investit ….
Hum le peuple a faim et ce sont eux qui vous ont mis là où vous êtes.

Donnez l’argent pour que la jeunesse travail , on veut aussi sortir du sous Développement.
Wobou…y a quoi ?

La Rédaction/ASSAYIE.NET