• jeu. Oct 28th, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

PREMIÈRE CONFÉRENCE DE PRESSE DU COORDONNATEUR GÉNÉRAL RETOUR GBAGBO : RECORD DE JOURNALISTES…

ByAssi Nestor

Juin 5, 2021

Le nom de GBAGBO Laurent, à lui seul, peut déplacer des montagnes.
La première conférence de presse du Coordonnateur Général des Activités d’Accueil du Président Laurent GBAGBO était prévue ce jour à l’hôtel Palm Club, à la salle Woodabe. Initialement réservée pour 50 journalistes, bien malin qui saura dire le nombre exact de micros, de journalistes, n’ayant pas eu accès ou de places assises dans la salle.

En tout cas, tous voulaient en savoir davantage sur le retour du fils du pays.

Ainsi, après l’exposé liminaire du ministre Leon Emmanuel Monnet, toutes les questions se sont réduites à :
■ »Quand GBAGBO revient? »
■ »Que dites-vous des manifestations des victimes contre le retour de GBAGBO » ?

Répondant respectivement à ces deux questions, le Coordonnateur Général a indiqué que la décision de la date du retour de GBAGBO dépend de l’état d’avancement des dispositions sur place ici à Abidjan.
Quant aux manifestations des victimes de Siaka DIABY, le ministre Léon Emmanuel MONNET s’est d’abord incliné sur la mémoire des victimes, toutes les victimes des dernières crises socio-politique, avant de relever qu’en Côte d’Ivoire, les victimes sont nombreuses. Elles ne se résument pas seulement aux seules victimes agitées par Siaka DIABY.
C’est pourquoi, a tranché l’orateur, Laurent GBAGBO ayant, à la face du monde entier, été judiciairement lavé de tous ces crimes, le gouvernement ivoirien doit prendre ses responsabilités afin de mettre fin à ce type d’agissements qui visent à mettre à mal la cohésion nationale. Laurent GBAGBO acquitté, il revient dans son pays pour y apporter sa part contributive à la concrétisation de la réconciliation des ivoiriens.
Nul ne devrait donc, à rebours les décisions qui l’ont déclaré totalement innocent, et faire ce à quoi les ivoiriens assistent malheureusement.
La puissance publique qu’incarne l’Etat de Côte d’Ivoire doit y mettre rapidement un terme.

Au regard de ces deux réponses incisives, à l’appel, du modérateur César ETOU, d’autres questions, aucun doigt n’a plus eu de vigueur pour se signaler parmi cette pléthore de journalistes, comme s’il n’y avait que ces 2 questions qui avait motivé ce déplacement massif des journalistes du monde entier.

Le secrétaire permanent de la Coordination générale.
Assayie.net