• mer. Sep 22nd, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

PROGRAMME « COMPACT » DU MCC : UN ATELIER TECHNIQUE DE SUIVI DES ENGAGEMENTS DE L’ETAT RELATIVEMENT AU FONDS D’ENTRETIEN ROUTIER (FER).

ByAssi Nestor

Juin 16, 2021

Les 14 et 15 juin 2021, à l’Hôtel Suprême de Grand-Bassam, s’est tenu un Atelier technique de suivi des conditions préalables (Cp’s) du Programme « COMPACT » du Millennium Challenge Corporation (MCC) notamment sur les engagements de l’Etat relativement au Fonds d’Entretien Routier (FER).
Afin d’assurer la revue efficace des Conditions Préalables (CP’s) et tenir actualiser la documentation portant sur les engagements de l’Etat, le Millennium Challenge Account – Côte d’Ivoire (MCA-Côte d’Ivoire) et le FER ont décidé de l’organisation de cet atelier.
C’est donc très enthousiaste que Mme Florence Rajan, DG MCA Côte d’Ivoire a pris la parole pour féliciter ce cadre de collaboration étroit, engagé et régulier, existant entre les deux structures engagées. A sa suite, Mme Laura RUDERT, La Directrice Pays du MCC a rappelé l’extrême importance qu’accorde Washington au respect des engagements prévus dans le cadre du « Compact ». Insistant sur cet attachement du bailleur à la mise en œuvre scrupuleuse des reformes avant tout investissement. Mme RUDERT a terminé son propos en félicitant « l’engagement Pays » de la Côte d’Ivoire dans la mise œuvre dudit Programme.

Le Directeur Général du FER, M. Diaby Lanciné, très pragmatique comme à l’accoutumé, a donné des orientations techniques structurées qui ont aboutis à des propositions concrètes et à un tableau de bord définissant les tenants et les aboutissant de chaque Cp’s avec des jalons d’alerte pour en faciliter le suivi. « Le respect de toutes les conditionnalités de ce Programme, dépendra de la réflexion autour d’items clair tel que sont la reconsidération de la dette fournisseur à la lumière des engagements de l’Etat, la proposition d’un plan d’apurement du passif ; l’identification formelle de toutes les parties prenantes dans ce processus, leur implication et impact, pour une évaluation précise des risques de non-conformité » a-t-il affirmé.

Au terme de l’Atelier, le DG s’est réjoui de la parfaite collaboration entre le FER et le MCA Côte d’Ivoire, partant, entre l’Etat de Côte d’Ivoire et l’Etat Américain à travers le MCC. Il a ensuite félicité l’ensemble des participants pour les résultats de qualité obtenus à l’issue de cet atelier et les a exhorté à en assurer le suivi continu.

Cet atelier a vu la participation des représentants du Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier, du Ministère de l’Economie et des Finances ainsi que le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

C’est donc rassuré de la bonne exécution du programme et de la définition précise des prochaines étapes que le MCA-Côte d’Ivoire et le FER ont mis fin à ces fructueux échanges.

Pour rappel, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est engagé à mettre en œuvre une série de réformes relatives au financement des activités du Fonds d’Entretien Routier (FER dans le cadre de la mise en œuvre du Programme « Compact », à savoir :

  1. Augmenter l’allocation budgétaire du FER de 20 % par rapport à l’allocation budgétaire de l’exercice précédant l’année de l’entrée en vigueur du Compact (Budget 2019 = Budget 2018 + 20 %),
  2. Proposer et mettre en œuvre un plan acceptable pour le MCC des augmentations annuelles de l’allocation budgétaire du FER, ou mettre en œuvre au minimum, des augmentations annuelles de 10 % de l’allocation budgétaire du FER,
  3. Développer et adopter un Plan acceptable pour MCC afin (i) d’apurer les dettes du FER au terme du Compact et (ii) de définir un ratio prudentiel raisonnable que le FER devra maintenir pour contracter toute dette bancaire,
  4. Fournir au MCC des audits financiers, organisationnels et techniques du FER et des PER.

FER OFFICIEL
Assayie.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *