• sam. Juil 2nd, 2022

PULCHÉRIE GBALET REND VISITE À LA FAMILLE DE KOFFI TOUSSAINT.

ByAssi Nestor

Juin 9, 2021

43 jours après sa libération, il était important pour Pulchérie Edith Gbalet et son équipe d’exprimer leur compassion aux familles des martyrs de la lutte contre le troisième mandat de Alassane Ouattara initiée par la plateforme Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) .

Dans ce droit fil, une délégation de ACI conduite par sa présidente madame Pulchérie Gbalet s’est rendue ce 08 juin 2021 à Daoukro pour rendre visite à la famille de Koffi Toussaint, jeune manifestant décapité en novembre 2020 par les partisans de Monsieur Alassane Dramane Ouattara.

La présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) a été reçue par le géniteur de feu Koffi Toussaint, monsieur Kouakou Koffi et ses frères Kouassi Kouassi et Augustin Koffi.

“On a dit non au troisième mandat, c’est pour ça qu’on nous a mis en prison. Depuis là-bas, on a pu voir ce qui c’est passé dehors.
C’était important pour nous après notre sortie de prison de passer ici pour dire YAKO à la famille, pour dire que nous sommes avec vous. On va en prison on en sort, on se blesse on en guérit, mais quand on meurt on ne peut plus revenir. Nous sommes de cœur avec vous. Koffi Toussaint est parti mais nous on est là. Si vous avez besoin de nous, n’hésitez pas à nous contacter”, a affirmé Pulchérie Gbalet.
“On a pris mon travail, on m’a tout pris mais on ne pouvait pas venir les bras vides. “, a t-elle ajouté.

Le porte parole de la famille éplorée, monsieur Kouakou Kouakou a quand à lui remercié madame Pulchérie Gbalet pour le combat qu’elle mène pour la Côte d’Ivoire.

“Le lundi 09 novembre, après les élections, pour dire non au troisième mandat, les jeunes ont organisé une marche ici à Daoukro. On a décidé de Marcher avec notre fils Toussaint pour manifester pacifiquement notre opposition au 3 ème mandat, sans arme, sans rien, les mains nues. Le père de Toussaint et moi on était devant. Il y’a un endroit qu’on appelle 3 pneus où nos frères habitent et lorsque nous sommes passés là il y a eu ce qui c’est passé, ce que vous avez vu.

On ne savait pas qu’un tel drame se passait derrière nous. C’est plus tard. C’est le lendemain à pareil heure qu’on a su sur les réseaux sociaux que notre fils a été égorgé. C’était atroce. Jusqu’à présent, J’ai encore les images dans la tête. Quand on est allé faire l’authentification du corps à la morgue, quand je suis rentré j’ai reculé d’abord avant de rentrer. C’est la bêtise humaine. Nous même on a beaucoup souffert mais couper la tête d’un enfant et jouer au ballon avec c’était du jamais vu en Côte d’Ivoire.

Jusqu’à nos jours, cette cours ne cesse de recevoir les gens. Des ivoiriens, des non ivoiriens, il y ‘en a qui viennent du Sénégal, du Gabon, de partout. Aujourd’hui vous êtes venus, je vous dis merci.” a affirmé l’oncle de Koffi Toussaint avant d’ajouter:

” Madame Pulchérie, je ne la connais pas mais quand j’ai vu sa photo derrière les barreaux à la MACA , j’ai versé des larmes. Elle est devenue une icône pour nous. J’ai beaucoup d’admiration pour son courage. Je ne sais pas qu’aujourd’hui j’allais la voir vis à vis devant moi pour lui manifester mon soutien, notre solidarité.
Je suis un retraité, mais je vais lui donner symboliquement la somme de 10000 FCFA pour lui dire merci pour le combat qu’elle mène pour la côte d’ivoire. Si elle arrive Abidjan qu’elle paye un poulet pour manger.
En Côte d’Ivoire s’il y’a 10 femmes comme Pulchérie Gbalet les choses vont bouger et j’ai foi que la libération de la Côte d’Ivoire va venir de Pulchérie Gbalet. Yako encore pour toute la souffranc que tu as subi dans l’univers carcéral. Grâce à Dieu tu es en vie.
Personne n’est plus fort que Dieu. Dieu fait tout en son temps. Quand le jour du seigneur va arriver tout ça va s’écrouler devant nous.”, a répondu monsieur Kouassi Kouassi, oncle de Koffi Toussaint au nom de la famille.

Après le domicile de Toussaint Koffi, la délégation de ACI est allée apporter son soutien à la famille de feu Etro Koffi Antoine dit Antonio tuer par balle le même jour que Toussaint Koffi, par les hommes du régime Ouattara.

Cr: Pythagore Panel
Assayie.net