• lun. Juil 4th, 2022

QUAND l’AMOUR TRAVERSE les CLIVAGES ETHNIQUES: Mariam Coulibaly, bel exemple de cohésion sociale.  

ByAssi Nestor

Fév 18, 2022


Fruit d’un grand métissage, l’animatrice Mariam Coulibaly (ou encore Mme Kouadio) est un exemple patent de cohésion sociale, de fraternité et de rapprochement des peuples. Le 10 Octobre 2020,  Mariam Coulibaly convolait en justes noces avec Maître Alexandre  Kouadio. De par les patronymes de deux tourtereaux, on se rend compte déjà que c’est une union entre deux amoureux issus de deux grands groupes ethniques de la Côte d’Ivoire. L’époux, Baoulé de Yamoussoukro , au centre de la Côte d’Ivoire. L’épouse, Sénoufo donc issue du Nord de la Côte d’ivoire de par son père. La mère de Mariam Coulibaly, d’ethnie Bété. est originaire du Centre-ouest de la Côte d’Ivoire,  précisément de Gagnoa, dans le canton Paccolo.

Ce métissage de la Directrice de la deuxième chaîne de la Radio nationale (Fréquence 2)  donne à réfléchir et par conséquent,  mérite d’être notifié. Certaines personnes ont pour habitude de catégoriser leurs compatriotes en des groupes ethniques.

D’autres utilisent les trois grands groupes ethniques de la Côte d’ivoire (Baoulé, Bété, Malinké) à leur guise. On crée des clans, des zones de dissonances, des clivages interethniques. Ce qui n’a pourtant pas lieu d’être. Car trop de choses lient ces différents peuples comme le sang, l’amour, des liens de parenté. Nos vœux de bonheur renouvelés  au couple de Kouadio !


Serge Pacome Didi/ Média Prime Mag