• mer. Sep 22nd, 2021

Assayie.net

Toujours larguer l'info brute et vraie.

RÉCONCILIATION NATIONALE EN CÔTE D’IVOIRE: La réconciliation nationale prise au piège de la sorcellerie.

ByAssi Nestor

Juil 13, 2021

La visite historique du Président Laurent Gbagbo au Président Henri Konan Bédié, à Daoukro, du 10 au 11 juillet 2021, a focalisé l’attention des politiques et des médias pendant ces 4 derniers jours.

Le rdr, sous le vernis rhdp n’a pas manqué de rendre publique son analyse et sa compréhension de cette rencontre historique, moins de 24 heures après le départ du Président Laurent Gbagbo de Daoukro.

Pourquoi une crise d’urticaire s’empare-t-elle subitement des militants de « la case sans issue » ?
Pourquoi les cadres du parti au pouvoir sont-ils si fébriles ?
Pourquoi un gouvernement ayant en son sein un Département plénipotentiaire dédié à la réconciliation se met-il subitement à crier au loup suite à la volonté affichée de deux anciens ennemis jurés d’aller à la réconciliation nationale ?

À Daoukro pourtant, il n’a été nullement question de AK 44, de lance roquettes, de grenades, ni de paniersde roquettes, ces instruments de la mort dont la Côte d’Ivoire a du mal à panser les plaies ouvertes depuis 2002 par leur utilisation abusive !

Où est donc le problème ?

Le Président Laurent Gbagbo, lui-même grande victime parmi les victimes de la guerre en Côte d’Ivoire depuis 2002 jusqu’à la crise post électorale de mars et avril 2011, montre sa bonne disposition d’esprit pour la vraie réconciliation; gage de la cohésion nationale et socle d’une paix durable en Côte d’Ivoire.
« Il ne faut pas beaucoup pour faire la réconciliation dans un pays. Il faut se dire les VÉRITÉS au moment où il faut les dire. Il faut se dire les VÉRITÉS pour que les VÉRITÉS guérissent, et pour que les VÉRITÉS soignent. Et il ne faut pas les dire pour blesser. Je ne dirai pas des vérités pour blesser mais je dirai les VÉRITÉS qui doivent guérir. »

Où est le problème donc ?
Pourquoi le rdr a-t-il si peur de la Vérité ? Pourquoi dire la Vérité devrait-il horripiler le rdr et ses différents syndicats de crimes au point de se ridiculiser lors de la dernière sortie de BICTOGO ?
Et pourtant, Laurent Gbagbo n’a jamais annoncé qu’il veut arracher le tabouret de qui que ce soit. Mieux, dans le documentaire de France 24 à bord de l’avion le ramenant de Bruxelles à Abidjan le 17 juin 2021, Laurent Gbagbo s’est voulu rassurant sur sa détermination à aller de l’avant.

« Mais moi, je me considère comme celui qui a gagné l’élection présidentielle de 2010. C’est évident ! Mais on ne va pas remonter le temps jusqu’en 2010. On ne va pas revenir en arrière. J’ai fait 10 ans, je reviens chez moi acquitté »

Que faut-il encore aux membres de la case caféinée en plus de cette grosse garantie pour envisager sérieusement le « vivre ensemble » dont ils abusent exagérément par démagogie dans l’arène politique ivoirienne.
Si l’on ne doit pas « revenir en arrière » pour réclamer tout ce qui va avec la victoire volée de l’élection présidentielle de 2010, II faut au moins permettre de « dire la Vérité pour guérir la Côte d’Ivoire ».
Et le dialogue national inclusif est la voie tout indiquée !
Le président Bédié a-t-il dit autre chose à Daoukro qui mérite une levée de boucliers des lieutenants de Dramane Ouattara alias Alla Ngnissan-« son petit-frère »?

Non ! Où est donc le problème ?

Le sphinx de Daoukro, le plus âgé des acteurs politiques Ivoiriens n’a-t-il pas exhorté « au pardon », à « L’OUBLI DE TOUTES NOS PEINES ET NOS SOUFFRANCES, » non sans avoir averti son hôte du jour que « la Vérité n’est pas toujours bonne à dire… »
« La plus grande expression d’amour que nous pouvons offrir à notre pays aujourd’hui même et aux générations futures, passe absolument par l’oubli de toutes nos peines et nos souffrances. Les leçons tirées avec courage de nos incompréhensions passées doivent être de puissants leviers pour construire une paix durable au bénéfice du bonheur de Chacun et du progrès pour Tous. »

Si à 86 ans révolus, HKB se projette dans l’avenir et s’engage dans l’ultime bataille, la seule qu’il vaille la peine de mener à cet âge “ CONSTRUIRE UNE PAIX DURABLE AU BÉNÉFICE DU BONHEUR DE CHACUN ET DU PROGRÈS POUR TOUS”, alors où est le problème des jeunes BICTOGO et Touré Mamadou ?
Au lieu de se réjouir qu’à Daoukro il n’a été question que de Réconciliation et de l’avenir de la Côte d’Ivoire entre les deux porte-étendard de l’opposition ivoirienne, BICTOGO et Touré Mamadou, représentatifs de cette catégorie d’Ivoiriens, allergiques à la cohésion et à la décrispation politique, hululent tels des hiboux à la vue de la lumière et de la vérité.
Faut-il dès lors en conclure tout simplement que la réconciliation nationale est bien prise au piège de la sorcellerie ? Car vouloir une chose et son contraire à la fois, c’est de la pure sorcellerie, et le rdr nous en donne la preuve un peu plus, chaque jour que dieu fait, depuis l’intrusion de Dramane Ouattara sur la scène politique Ivoirienne.
Il nous faut pourtant aller de l’avant contre vents et marées. La Côte d’Ivoire le mérite !
Vivement la réconciliation nationale

VI/Gueye Fiavi De Kpeya

Assayie.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *