• dim. Sep 25th, 2022

TRIBUNAL MILITAIRE : Affaire la sœur d’un raflé battu à la préfecture de police, le sergent de police Konan J.Y arrêté et incarcéré à la Mama.

ByAssi Nestor

Jan 8, 2022

Le Commissaire du Gouvernement avait prévenu “votre affaire de rafle là, si un agent n’est pas allé en prison et radié, vous n’allez pas cesser.”
On le connaît pour ça. Quand Ange KESSI brandit une menace pareille, c’est que son exécution n’est pas loin.

Dans une publication, on avait révélé que dame Sidibé, partie voir son frère raflé à la préfecture de police à été copieusement battue par le sergent Konan K. JY. Elle a saisi le Commissaire du Gouvernement qui avait ouvert une enquête. Il s’est trouvé que les coups et blessures Volontaires portés contre la dame n’avaient aucun justificatif et n’étaient pas nécessaires.

Si c’est pour venir frapper ou racketter les gens, c’est pas la peine de les transporter jusqu’à la préfecture de police. Dans un pays en paix, on ne rafle pas sans nécessité. Nous ne sommes pas en état d’urgence. On peut cibler un groupe de malfaiteurs suspectés de commettre des méfaits mais on ne ramasse pas tout le monde n’importe où et n’importe comment pour aller transiger leur liberté après. C’est pas professionnel. A chaque fois qu’on portera une plainte pour maltraitance d’un raflé je ne vais même pas réfléchir longtemps je fais arrêter le policier ou le gendarme qui à fait ça a indiqué le Contre-amiral KESSI. On est en 2022 faut arrêter vos abus là a-t-il renchéri. trop c’est trop s’est emporté le chef du parquet militaire quand il a reçu les enquêteurs de l’inspection générale de la police nationale
Un mandat de dépôt à été sur place décerné et le sergent Konan K. JY a été écroué à la Mama
On ne peut pas dire que les voeux de bonne année 2022 ont été profitables à ce policier qui rentre dans la nouvelle année en prison.

Assayie.net