• ven. Juil 1st, 2022

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES MARS 2021.SEPT (07) PARTIES DE L’OPPOSITION IVOIRIENNE N’Y PARTICIPERONT PAS

Bysow

Jan 14, 2021
Informer, vous faire connaître et faire parler de vous! FLASH INFO ! CI: L'opposition ivoirienne décide de participer aux élections législatives de mars 2021.

Ce mercredi matin à 11 heure s’est tenue une conférence de presse à l’hôtel Belle Côte des sept (07) partis politiques d’opposition à savoir le PIT, l’USD, le RPCI, GPS, le PCRCI, LC, le FOC en accord avec le peuple de Côte d’Ivoire disent non à un dialogue politique sans condition, refusent des élections législatives faussées d’avance. Le président de l’USD, représentant et porte-parole des sept (07) partis politiques de l’opposition, Monsieur Henri NIAVA à profité de cette occasion pour rappeler et réaffirmé l’ensemble des exigences de toute l’opposition ivoirienne qui se résume comme suit:

  • le retour des exilés et la libération des prisonniers politiques et militaires,
  • l’ouverture d’un dialogue national inclusif, impliquant l’ensemble des acteurs sociopolitiques de notre pays,
  • l’élaboration d’une constitution qui garantisse la stabilité démocratique par la mise en place d’institutions fortes,
  • la mise en œuvre d’une véritable réconciliation nationale,
  • l’indemnisation conséquente des victimes et de leurs familles respectives,
  • la réforme de la commission électorale et du conseil constitutionnel,
  • la réorganisation de l’élection présidentielle de façon transparente, crédible et inclusive dans un climat apaisé,
  • le rétablissement de la confiance entre les ivoiriens en assurant la bonne gouvernance économique,politique et administrative,
  • le retour de l’État de droit dans le respect des libertés fondamentales de tous les ivoiriens et de la loi, notamment dans le maintien de l’ordre.
    Selon le président et porte-parole des sept partis politiques l’opposition ivoirienne, Monsieur Henri NIAVA, c’est le lieu de rappeler que le président Henri Konan Bedié a achevé son adresse à la nation en appelant à une libération sans conditions et avant toute discussion de tous les leaders, les jeunes, les femmes, les cadres et les militaires injustement retenus dans les fers de la détention.
    Donc pour eux toutes les conditions doivent être remplies et respecter avant toute discussion. Nous nous battons pour qu’il y ait de vrais élections en Côte d’Ivoire. Parceque depuis le président Alassane Ouattara est au pouvoir, il n’ya jamais eu d’élections crédibles organisées dans notre pays. Le pouvoir judiciaire n’existe pas en Côte d’Ivoire sous le régime du président Alassane Ouattara. C’est d’ailleurs pour ce genre de choses que nous devons mener le combat et le continuer pour créer des conditions idoines dans notre pays natal. Car ce régime d’Alassane Ouattara est illégal et illégitime. Donc aller à ces élections législatives c’est légitimer le pouvoir du président Alassane Ouattara; la tactique utiliser par les autres partis de l’opposition de participer à ces élections législatives peut être très suscidère. Alors nous lançons un appel à tous les autres partis de l’opposition ivoirienne de ne pas aller à ces élections législatives parcequ’ils attraperont leurs têtes pour pleurnicher et d’énormes regrets. Car depuis l’avènement du président Alassane Ouattara au pouvoir plusieurs scrutins successifs à savoir les élections législatives, municipales et même présidentielles sont émaillés de fraude a t il déclaré.
    ASSI Nestor